Belgique

C’était attendu depuis des mois. Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé, jeudi, le nouveau contrat de gestion de l’ONE (office national de l’enfance). Un contrat de gestion qui sera valable pour les cinq prochaines années et dont la mesure principale concerne la création de 16 000 nouvelles places de crèches à l’horizon 2022 via le plan cigogne III. Elles seront créées progressivement en Wallonie et à Bruxelles.

La création de ces 16 000 places prend en compte le boom démographique annoncé pour Bruxelles dans les années qui viennent. La Fédération travaille, dans ce dossier, en étroite collaboration avec les gouvernements régionaux bruxellois et wallons.

2 000 places à brève échéance

Les régions apportent des moyens en infrastructure et en personnel via les aides à l’emploi. Ces créations de places se feront en 3 phases. La première vise la création de 1 400 places en Région wallonne et 600 à Bruxelles pour l’année prochaine. Le lancement de cette première programmation est annoncé à très brève échéance. La seconde phase verra, en 2018, la création de 10 000 places (3 000 à Bruxelles et 7 000 en Wallonie). Enfin le plan Cigogne III sera pleinement réalisé pour 2022 avec l’ouverture des 5 000 dernières places prévues. 3 500 en Wallonie et 1 500 à Bruxelles. Le Plan Cigone III était conditionné à l’approbation du nouveau contrat de gestion de l’ONE. Plus rien n’arrête désormais sa réalisation complète. L’objectif du gouvernement est d’assurer à l’horizon 2022 une couverture de 38 % des besoins dont 27 % subventionnés. Rappelons que, le 12 octobre dernier, l’administrateur général de l’ONE Benoît Parmentier estimait dans La libre que le plan Cigogne III serait clairement insuffisant.

Mais le Plan de gestion de l’ONE ne tourne évidemment pas seulement autour du Plan Cigogne III et l’accueil de la petite enfance. L’ONE effectue deux tâches importantes : l’accueil de l’enfance au sens large et l’accompagnement. Outre l’accueil en crèches, l’office s’occupe de l’accueil extrascolaire, des centres de vacances, des écoles de devoirs, de l’organisation de consultations prénatales, de l’organisation des consultations pour enfants, de l’organisation des visites à domicile, du suivi des équipes SOS enfants conventionnées par l’Office et d’un service adoption.

Enfin, précisons encore que quatre priorités ont été définies pour le nouveau plan de gestion (voir ci-contre).