Belgique

Deux à trois mille personnes seront attendues par les syndicats CSC et FGTB dans les rues de Namur, mercredi matin. La manifestation en front commun réunira des travailleurs de tous les secteurs, à partir de 9H00, devant le siège d'Electrabel, derrière la gare. Le cortège descendra ensuite vers le Grognon, à la rencontre du Parlement wallon. Il se dispersera aux alentours de 12H00, après une visite à l'Élysette au ministre-président Rudy Demotte (PS).

Parmi les participants à la grève, les grandes entreprises namuroises et luxembourgeoises seront bien représentées : Solvay, Glaverbel, Carmeuse, Materne, Kraft. Au Bureau économique de la Province de Namur, on annonce une perturbation dans la collecte des déchets et la fermeture d'une quinzaine de parcs à conteneurs. Le TEC connaîtra aussi des perturbations, de même que la Poste, mais ces perturbations restent difficiles à évaluer car le nombre de travailleurs qui participeront à la grève demeure inconnu.

En comptant seulement la trentaine de cars affrétés par les syndicats pour rassembler les travailleurs à la manifestation, 1.500 participants sont déjà confirmés. Il faudra ajouter les participants de dernière minute et ceux qui se rendent à Namur par leurs propres moyens. "Je ne m'attendais pas à un tel répondant", explique Guy Fays, secrétaire de la régionale FGTB de Namur. "Beaucoup de petites entreprises, qui n'ont parfois pas de représentation syndicale, nous appellent pour participer. C'est un phénomène que je n'avais jamais vu à une telle ampleur. Cela révèle la profondeur de la crise."

Le message des syndicalistes sera d'ordre général : "La crise du pouvoir d'achat est plus importante que la question institutionnelle", résume Guy Fays. "Nous attendons le soutien du monde politique dans de nombreux secteurs : négociation salariale, emploi, aides en matière d'énergie, de garde d'enfants". La manifestation tournante (Liège/Anvers lundi, Mons/Gand mardi), aura lieu jeudi à Bruxelles.

De 1.200 à 1.500 manifestants attendus à Arlon

De 1.200 à 1.500 personnes sont attendues mercredi à Arlon, pour participer à la manifestation visant à renforcer le pouvoir d'achat et la solidarité, ont indiqué mardi les représentants des syndicats CSC et FGTB luxembourgeois. Le départ est prévu à 10h00 sur la place des Manoeuvres. Le cortège rejoindra la place Léopold vers midi pour les discours.

"Dix-sept bus complets sont prévus pour sillonner toute la province et amener 750 manifestants à Arlon. S'ajoutent à ceux-là, 400 affiliés qui se sont inscrits de manière libre", précise Bruno Antoine, secrétaire fédéral de la CSC Luxembourg, pour le front commun syndical CSC-FGTB-CGSLB.

Plusieurs entreprises devraient par conséquent fonctionner au ralenti. Il s'agit notamment de Glaverbel à Athus, où 70 membres du personnel sont inscrits à la manifestation. Trois cent quarante ouvriers de Ferrero Arlon sont également attendus sur place. Enfin, 170 travailleurs de l'usine Burgo à Virton feront eux aussi le déplacement, précisent encore les organisateurs. Des perturbations sont par ailleurs annoncées sur le réseau du TEC Luxembourg mercredi matin.