Belgique Le verdict est tombé. La Fédération Wallonie-Bruxelles a communiqué ce mercredi les très attendus résultats du CEB, le certificat d'études de base, dont les épreuves se sont déroulées ces deux dernières semaines pour les élèves de 6e primaire.

Pour obtenir le certificat et pouvoir de la sorte passer en première secondaire, ces élèves devaient obtenir au moins 50 % dans toutes les matières passées.

Cette année, le taux de réussite est de 90,63 %, puisque 46 396 élèves ont franchi l'étape sur les 51 192 inscrits.

La moyenne des résultats obtenus par matière:

- 75, 72 % en français

- 75,92 en mathématqieus

- 68,74 % en éveil (Histoire, géographie, sciences)

Ce taux de réussite se situe dans la moyenne des années précédentes, mais est supérieur aux résultats de l'an dernier. En juin 2017, "seuls" 85,5% des élèves avaient réussi leurs épreuves.

Les épreuves d'éveil ont globalement été moins bonnes, passant de 74,66 % en 2017 à 68,74%. Les résultats, en 2010, culminaient d'ailleurs à 79,4%. Les résultats dans les autres matières restent quant à elles relativement stables.

Pour rappel, comme le spécifie la Fédération Wallonie-Bruxelles, le CEB "a pour objectif essentiel d’évaluer équitablement et de certifier les élèves sur la base d’un même examen et d’attester, à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que les élèves ont atteint la maîtrise des compétences attendues à la fin des six années d’études primaires. Cette épreuve permet également – mais ce n’est pas là son objectif premier – de recueillir des informations quant au niveau de maîtrise atteint par les élèves par une analyse plus fine des réponses et des résultats." "L’attribution du CEB, ajoute encore la Fédération, n’a pas pour objectif d’effectuer des pronostics sur les résultats futurs de l’élève et donc n’a pas pour fonction de garantir une réussite au 1er degré secondaire. Il ne constitue pas plus une mesure de la mise en oeuvre des programmes par les équipes éducatives. Enfin, il ne sert pas à effectuer un classement des établissements et des élèves ; le détail des résultats obtenus par chaque école n’est d’ailleurs pas rendu public."

© IPM Graphics

Une école peut faire passer un élève malgré l'échec au CEB

Ceux qui n’auraient pas réussi cette épreuve peuvent néanmoins se voir attribuer leur CEB par leur école, puisque celle-ci garde la possibilité d’attribuer le certificat en se basant sur le dossier scolaire des élèves.

Le nombre de CEB attribués à l’issue de l’épreuve externe certificative n’est donc pas le nombre total de CEB qui sera attribué à la suite des délibérations des écoles et du traitement des recours.