A Rhode-Saint-Genèse, le Respect se perd

V.d.W. Publié le - Mis à jour le

Belgique

Il y a quelques jours, un tract particulièrement violent envers les francophones et un photomontage tout aussi choquant ont été trouvés dans les catacombes d’Internet. Le texte du tract - qui date de 2008 - est assez classique : c’est un condensé de la littérature des nationalistes flamands. Il réclame la fin des facilités linguistiques dont bénéficient les francophones dans la périphérie bruxelloise. Et cela, dans des termes que l’on a l’habitude de voir sur les tracts extrémistes : "Franse ratten, rolt uw matten !" ("Rats francophones, roulez vos matelas !"). Autrement dit, dégagez ! Le reste de la "littérature" suinte le mépris : " Plus question de donner un franc flamand aux écoles, bibliothèques francophones de la périphérie. La périphérie EST flamande et DOIT le rester . " L’auteur de ce pamphlet précise son opposition à la circonscription fédérale en des termes choisis : " Le renforcement de la Belgique est dépassé. La Belgique saigne à mort. Il est possible d’accélérer la fin. Séparons-nous en paix. Chaque année, des centaines de couples le font "

On l’aura compris : ce tract n’a pas été rédigé par un ami de la Belgique, ni des francophones. Encore moins de la monarchie. Les vœux postés par cet énergumène fin décembre 2008 illustraient son souhait le plus cher : la chute de la Belgique et de son Roi. Pastichant l’affiche du film "Der Untergang", qui représentait Hitler peu avant sa mort, l’auteur de cette "plaisanterie" avait remplacé le portrait du dictateur allemand par une photo du roi Albert II.

De quel esprit tortueux sont sorties ces gentillesses ? De l’imagination de Ludo De Becker. Qui ça ? Ludo De Becker (N-VA) figure en deuxième position sur la liste "Respect" conduite à Rhode par Geertrui Windels, l’épouse d’Herman Van Rompuy, le président du Conseil européen. Cette littérature et cette photo ont particulièrement choqué les habitants de Rhode et pas uniquement les francophones. Précisons d’ailleurs que la N-VA s’est distanciée des propos tenus par Ludo De Beker et que le texte et les images ont été retirés.

N’empêche : le choc a été réel et Geertrui Windels a convoqué les candidats de sa liste. Le "De Becker" en question se serait repenti. M me Windels affirme qu’elle et tous les candidats de la liste "Respect" soutiennent un seul et unique programme, basé sur le respect et le bien commun pour tous les habitants de Rhode. Elle appelle dès lors tous les candidats à faire preuve de respect, y compris ses adversaires qui, dit-elle, essaient de déstabiliser ses amis en fouillant sur internet à la recherche de textes " incriminants " . Elle conclut : " Ils ont trouvé un texte qui, en effet, est inacceptable pour les francophones et pour nous, texte d’archives d’un jeune homme qui avait à l’époque 29 ans. Le candidat, insiste-t-elle, déplore et regrette ces propos d’un temps passé. " L’amende honorable de Mme Windels n’a pas convaincu les francophones de Rhode. Peut-on radicalement changer en 4 ans ? Peut-on passer, en si peu de temps, du rejet au respect ? " C’est en faisant preuve de respect que l’on reçoit du respect ", insiste Mme Geertrui Windels. La sincérité de Mme Windels n’est pas mise en cause. Mais comment croire qu’elle puisse imposer cette ligne à un candidat qui a démontré le contraire ? Les francophones en sont convaincus : le loup est désormais est dans la bergerie.

Publicité clickBoxBanner