Belgique

Les cultes chrétiens de Belgique appellent au respect de la liberté religieuse dans le cadre de la problématique de l'abattage sans étourdissement pratiqué par certaines religions. Le Parlement wallon a voté la semaine dernière en commission l'interdiction au 1er septembre 2019 de l'abattage rituel s'il n'est pas précédé d'un étourdissement de l'animal. Au nord du pays, le décret interdisant l'abattage sans étourdissement est prêt et devrait être débattu au parlement avant les vacances pour entrer en vigueur au 1er janvier 2019.

Dans un communiqué diffusé jeudi soir, les représentants des cultes chrétiens reconnus en Belgique qui ne pratiquent pas d'abattage rituel, mettent en garde "de faire de la critique de l'abattage sans étourdissement, la couverture d'un discours de mépris à l'égard du mode de vie et des règles alimentaires" des citoyens juifs et musulmans.

"Un nombre limité d'animaux est concerné par l'abattage", ajoutent-ils, précisant que l'on "cherche toujours à limiter au maximum la douleur animale durant celui-ci et d'autre part que nombre d'autres points problématiques existent dans l'industrie alimentaire et lors de la transformation de la viande qui, vu leur échelle, sont tout autant prioritaires".

Les représentants des cultes chrétiens invitent les autorités à "élaborer des procédures qui réconcilient autant que possible hygiène, santé publique, bien-être animal avec le droit fondamental de la liberté religieuse".