Belgique

L'expert dépêché par le parquet de Mons à la suite de l'accident impliquant un train a donné l'autorisation vendredi de déblayer les lieux. Les wagons devraient être évacués dans le courant de l'après-midi, a annoncé un porte-parole d'Infrabel.

Une grue a été amenée à la gare de Mons, mais elle ne peut se frayer un passage à ce stade. Une machine est attendue pour scier les poteaux des caténaires à leur base afin d'élargir l'espace et permettre à la grue de se mouvoir. Le but est de dégager les voies encombrées par le train, qui s'est couché en travers des voies, pour rétablir au plus vite la circulation. Les manoeuvres étant purement ferroviaires, ni la Protection civile, ni les pompiers ne sont sur place. La police est quant à elle toujours présente sur les lieux pour les devoirs de l'enquête. A l'heure actuelle, on ne connaît pas encore les causes du déraillement du train de la ligne 97, Tournai-Mons.

Un accompagnateur de train est décédé jeudi soir dans l'accident d'un train en gare de Mons, ont confirmé vendredi matin la SNCB, opérateur ferroviaire, et Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire. Le conducteur est grièvement blessé et un passager a également été touché légèrement. L'accident s'est produit à 23h26, lors de l'entrée en gare du train Tournai - Charleroi. "Le personnel de la SNCB et d'Infrabel, en étroite collaboration avec les secours et les autorités locales, ont uni tous leurs efforts afin d'offrir toute l'assistance possible aux voyageurs du train. Les blessés ont été pris en charge par les hôpitaux Ambroise Paré et Saint-Joseph afin d'y recevoir les soins appropriés", expliquaient la SNCB et Infrabel.

Le train qui a déraillé jeudi soir en gare de Mons s'est arrêté, d'après le commandant des pompiers de Mons, à quelques mètres des premières habitations. L'ensemble du train, en provenance de Tournai, composé de trois wagons, a déraillé dans une courbe alors qu'il entrait en gare. Le premier wagon s'est désolidarisé des deux autres et a continué sa trajectoire en traversant les lignes et un petit bois pour s'arrêter à cinq mètres des premières habitations de la rue Wauters. Les deux autres wagons se sont mis en ciseau à travers les lignes reliant Mons à Tournai. Trois personnes étaient à bord du train qui a déraillé.

L'accompagnatrice, âgée de 26 ans, est décédée sur le coup. Le chauffeur, dont les jours ne sont pas en danger, a été désincarcéré dans la première demi-heure par les pompiers. Et un voyageur, qui a réussi à s'extraire du deuxième wagon, souffre d'égratignures et de contusions multiples.

Un service alternatif a été mis en place à la suite de l'accident. Le trafic ferroviaire est interrompu entre Mons et Quévy. La SNCB a mis en place une navette de bus. La circulation est également interrompue entre Saint-Ghislain et Mons. Les trains sont limités à ces deux gares dans chaque sens et une navette de bus relie ces deux stations.

Ces perturbations dureront vraisemblablement toute la journée de vendredi. Les voyageurs qui souhaiteraient avoir des informations sur leur train peuvent consulter les site web www.sncb.be et www.railtime.be.