Belgique

L'accident ferroviaire survenu le 10 septembre 2015 à Buizingen (Brabant flamand), dans lequel 39 personnes avaient été blessées, a été causé par une vitesse excessive. 

Le conducteur du train avait, en raison de son manque d'expérience, mal interprété le signal d'avertissement, ressort-il jeudi des conclusions de l'Organisme d'Enquête sur les Accidents et Incidents Ferroviaires.

Le train de passagers qui reliait Schaerbeek à Grammont avait déraillé le 10 septembre 2015 vers 17h à hauteur de Buizingen. Parmi les blessés, une dizaine de personnes avaient dû être emmenées à l'hôpital.

Selon l'enquête de l'Organisme, l'infrastructure n'est pas à la base de l'accident. C'est une mauvaise interprétation du signal d'avertissement par le conducteur du train qui a provoqué le déraillement. Le train aurait dû à cet endroit avoir réduit sa vitesse à 50 km/h. Or, il circulait encore à 120 km/h. Le conducteur a alors tenté un freinage d'urgence, qui a entrainé le déraillement en raison de la vitesse.

Le conducteur avait peu d'expérience, il a mal interprété le premier signal d'avertissement. Il revenait de huit semaines d'arrêt de travail et le rapport évoque également une possible inattention.