Accident Sierre: premières critiques

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le bourgmestre de Louvain Louis Tobback (sp.a) a critiqué mercredi la communication des Affaires étrangères après l'accident de Sierre. Il faudra avoir un débat sur cette communication, a dit le bourgmestre qui s'est étonné du fait que le chef de corps de la police de sa ville n'a été informé de l'accident qu'à 5H30 mercredi matin alors que celui-ci s'est produit peu après 21 heures mardi.

Il a aussi mis en évidence le fait que le ministre Didier Reynders avait sans doute été bien informé puisqu'il a pu communiquer depuis le Vietnam. "Mais la communication avec le cabinet à Bruxelles a été difficile".

Le gouverneur du Brabant flamand Lode De Witte a abondé dans le même sens, tout en ajoutant que le plan d'intervention psychosocial a bien fonctionné. Louvain et le Brabant flamand sont directement concernés par cette tragédie puisqu'une partie des enfants à bord du car viennent d'une école d'Heverlee.

Tous les élèves de la seule classe de sixième de l'établissement Sint Lambertus étaient du voyage ainsi que leur instituteur "Maître Frank". Celui-ci et la monitrice de ski, qui participait pour la dernière fois à des vacances d'hiver de l'école, comptent tous les deux parmi les victimes, puisqu'aucun des adultes à bord n'a survécu.

Publicité clickBoxBanner