Belgique

L'armée belge a pris livraison jeudi, avec des mois de retard sur le calendrier initial, de son premier hélicoptère de type NH90 dans sa version navale (NFH) appelée à remplacer les vénérables Sea King de la base de Coxyde et à embarquer à bord des frégates de la marine, a annoncé l'hélicoptériste Eurocopter. Cet appareil, le premier NH90 NFH réceptionné par la Belgique et immatriculé RN-01, est également le premier construit sur le site industriel Eurocopter de Donauwörth (sud de l'Allemagne).

La Belgique devient le cinquième pays à opérer le NH90 en version NFH, après la France, l'Italie, les Pays-Bas et la Norvège. Qualifié dans sa configuration opérationnelle finale ("Full Operational Capability", FOC), l'appareil livré ce jeudi "est capable d'exécuter la panoplie complète des missions navales belges - notamment les missions de recherche et de sauvetage (SAR) et les missions militaires en mer", a indiqué Eurocopter dans un communiqué.

La formation des équipages de vol et de maintenance sur le NH90 NFH débutera en septembre. Le début des opérations est prévu pour 2014 avec les deux premiers appareils. La Belgique a commandé huit NH90 au total, dont quatre en version navale. Celle-ci remplacera les Sea King de la 40ème escadrille de Coxyde et chargés de missions de recherche et de sauvetage (SAR), dans une configuration identique à celle du NH90 NFH néerlandais.

Cet appareil conférera aussi aux frégates de la marine une nouvelle capacité de "combat de surface" grâce à des senseurs performants - même s'ils ne seront pas armés, du moins dans un premier temps.

"Le NH90 NFH a fait ses preuves en opération et la Belgique profitera des performances, de la fiabilité et de la polyvalence confirmées de cet appareil", a déclaré le directeur du programme NH90 chez Eurocopter, Michel Polychroniadis, cité dans le communiqué. "Les équipes chargées des essais de réception et les équipages de vol belges ont été impressionnés par la stabilité en vol et les capacités du NH90 NFH, cela donne une première idée des progrès qui seront réalisés en opération par l'armée belge", a-t-il ajouté.

Les NFH seront basés à Coxyde, mais leur entretien sera centralisé à Beauvechain, qui accueillera les quatre appareils en version de transport tactique (TTH), eux aussi commandés en juin 2007 pour un montant de près de 300 millions d'euros par le gouvernement Verhofstadt II.

L'unique TTH livré à ce jour l'a été le 21 décembre dernier à Marignane, près de Marseille (sud de la France). Immatriculé RN-05, il est désormais basé au Luc-en-Provence (sud-est de la France) où il sert depuis début mai et durant plusieurs mois encore à la formation initiale des équipages et des techniciens au sol. Il a toutefois fait une brève apparition en Belgique le week-end du 21 juillet pour participer au défilé militaire de la Fête nationale et son arrivée définitive à Beauvechain est espérée pour le mois de septembre.

Les quatre TTH doivent fournir une nouvelle capacité de transport aéromobile aux forces armées belges, qui en sont largement dépourvues. Mais ils pourraient à terme mener des missions plus complexes, comme le transport sous élingue, l'évacuation médicale ou le transport de forces spéciales.