Belgique André Antoine, ministre wallon en charge de la Politique aéroportuaire, a demandé samedi, après concertation avec la Sowaer, qui détient une participation minoritaire dans l'aéroport de Liège, que les deux représentants du gouvernement wallon au conseil d'administration, lui fournissent un rapport complet, à la suite d'un article de la Libre Belgique dénonçant des "magouilles financières".

La justice liégeoise vient de clore le premier volet d'une enquête sur des malversations commises par des dirigeants de Liège Airport. L'enquête montre des problèmes dans l'attribution de marchés publics notamment, écrit samedi La Libre Belgique.

"Le Ministre réitère toute sa confiance à la justice dans le cadre de l'enquête en cours dont il n'entend pas s'immiscer dans le déroulement", souligne le communiqué d'André Antoine.

L'ancien président de la société gestionnaire de l'aéroport, Régis Jehasse (PS), et l'actuel président, José Happart, aurait profité à leur domicile de prestations de l'entreprise de jardinage D. qui ont ensuite été facturées à l'aéroport.

Les responsables de l'aéroport auraient aussi manipulé des marchés publics pour favoriser l'entreprise D., même quand celle-ci rentrait des offres largement plus élevée que les autres soumissionnaires.