Belgique

Qui était le passeur qui conduisait la camionnette dans laquelle se trouvait Mawda, cette fillette tuée lors d'une course-poursuite sur l'autoroute E42 ? Selon des informations de Paris-Match, la justice belge a galvaudé un témoignage qui aurait pu lui permettre de répondre à cette question la nuit même du drame.

Nos confrères affirment que le policier qui a tiré était en mesure de donner des éléments d’identification relatifs au chauffeur : un homme affublé d’une capuche et portant une barbiche. Mais, durant la nuit des faits et dans les jours qui ont suivi, ses collègues ne lui ont rien demandé à propos de la physionomie du suspect et il n’en a rien dit. 

Paris-Match évoque "une incroyable occasion manquée" alors que l’hypothèse d’enquête était que le chauffeur-passeur s’était mêlé aux migrants après l’intervention policière pour ne pas être identifié…

Puisque le policier incriminé n’a pas été interrogé en temps utile à propos de l’apparence du "chauffeur-passeur" et, dans l’hypothèse où il faisait partie des personnes arrêtées, il a été relâché dans la nature sans avoir été identifié.


L'enquête est à lire sur Paris-Match.be.