Belgique

Abdallah Ait Oud a été confondu par le détecteur de mensonges. L'information, divulguée par RTL-TVi et la RTBF ce mercredi soir, a été confirmée à l'agence BELGA par des sources proches du dossier.

Abdallah Ait Oud, seul suspect actuellement dans l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Stacy et de Nathalie; et le viol de Nathalie, a été confronté au polygraphe, à sa demande, au début du mois de janvier.

L'appareil a détecté plusieurs mensonges, notamment quant au fait de savoir s'il se trouvait sur les lieux lorsque les corps des petites filles ont été jetés dans le déversoir. Le suspect a nié être présent mais le polygraphe l'a confondu.

Les familles de victimes ont été averties des résultats de ce devoir d'enquête par le parquet. Cet élément est une nouvelle charge contre Abdallah Ait Oud, qui est déjà accablé par différents éléments matériels. Parmi ceux-ci, trois cheveux qui ont été trouvés dans son pantalon et dont l'ADN mitochondrial démontre qu'ils appartiennent à Stacy. Ces cheveux sont en outre de même longueur, de même épaisseur, de même texture et de même teinte.

Malgré ces éléments, Abdallah Ait Oud continue à nier formellement toute participation à l'enlèvement et au meurtre des deux fillettes. Confronté aux experts, il affirme que ceux-ci se trompent. Face aux résultats du polygraphe, il a également déclaré que l'appareil pouvait être défectueux.

Abdallah Ait Oud comparaîtra demain/jeudi matin devant la chambre du conseil de Liège. Celle-ci se prononcera sur son maintien en détention préventive pour les préventions d'enlèvement et de séquestrations de Nathalie et de Stacy. Pour la première fois, le suspect sera défendu par son nouvel avocat, Me Olivier Martins, qui succède à Jean-Dominique Franchimont et à Jean-Philippe Mayence. Le nouveau conseil d'Abdallah Ait Oud a d'ores et déjà annoncé qu'il demanderait de nouveaux devoirs d'enquête.