Belgique

La station de prémétro Victor Horta, située dans la commune bruxelloise de Saint-Gilles et fermée depuis dimanche matin à la suite d’actes de vandalisme, a été rouverte au public lundi en fin de matinée. Dans la nuit de samedi à dimanche, la station a été entièrement maculée de peinture et les portillons bloqués à l’aide de morceaux de bois. Les dégradations ont été occasionnées par une dizaine de personnes encagoulées. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête.

Mais dès dimanche, sur Facebook, le député bruxellois MR Alain Destexhe, qui n’est plus à un dérapage près, désignait déjà "les coupables" dans un message public à une amie MR : "Marion, tes amis norvégiens ont encore frappé." Précision : le terme "Norvégiens" désigne dans le langage populaire voire policier les personnes d’origine nord-africaine

Les propos du député bruxellois MR, qui fait la course en tête en termes de populisme, voire de racisme, n’ont pas tardé à faire réagir. Destexhe - gêné aux entournures ? - a vite modifié son statut, neutralisant son commentaire (voir ci-dessus) mais les propos scandaleux de l’"inspecteur" Destexhe ont fait des vagues au bureau du MR. Députée à Bruxelles et à la Communauté française, Françoise Schepmans a interpellé Charles Michel. "Le président du MR condamne les propos ridicules et inacceptables d’Alain Destexhe. Il s’entretiendra directement avec lui sur la question dans la journée" , communiquait-elle hier sur son compte Twitter.