Amrani subsidié par la Région wallonne

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

Nordine Amrani, l'auteur de la fusillade du 13 décembre 2011 à la place Saint-Lambert de Liège, avait décroché plus de 15.000 euros de subsides wallons pour créer sa propre activité, rapportent mardi les journaux de SudPresse et Le Soir. Nordine Amrani avait sollicité en 2003 une bourse de la Région wallonne pour concevoir, réaliser et commercialiser un appareil de musculation.

Son casier judiciaire était encore vierge, même s'il était poursuivi pour viols sur une mineure handicapée, faits pour lesquels ils sera condamné en décembre 2003, relève SudPresse.

Le Soir rapporte qu'il a reçu sa bourse en deux fois, d'abord 12.394,68 euros, puis, un mois plus tard, 3.098,67 euros, imputés au budget 2004 de la Région. SudPresse affirme pour sa part qu'il n'a reçu qu'une première tranche de 50 %, soit 7.746 euros, et n'a pas demandé le reste de la bourse.

La société de Nordine Amrani n'a finalement jamais vu le jour, et on ignore à quoi le tueur a consacré l'argent. "Il aura donc rentré des factures, sinon il aurait été obligé de rembourser", fait observer Bénédicte Philippart de Foy, qui l'a accompagné à l'époque chez "Job'In", guichet d'entreprises à Liège. "On ne sait pas si ces achats ont été opérés pour ce projet... En tous les cas, il l'a abandonné".

Dans ce guichet d'entreprises liégeois, on ne demandait alors pas aux porteurs de projets de fournir un certificat de bonne vie et moeurs. Depuis quelques mois, c'est désormais le cas. Depuis 2008 en outre, l'Agence de simulation économique opère un contrôle beaucoup plus strict sur ce que deviennent les "bourses de préactivité".

Publicité clickBoxBanner