Belgique

L'ancienne bourgmestre de Huy et présidente du Sénat Anne-Marie Lizin a été condamnée jeudi par la cour d'appel de Liège à une peine d'un an de prison avec sursis total, à une amende de 1.100 euros et à 5 ans d'inéligibilité dans le dossier relatif aux tracts électoraux distribués par des employés de la Ville de Huy durant leurs heures de service. Dans le cadre de l'affaire relative à des distributions de tracts pour les élections législatives de 2006, Anne-Marie Lizin a été déclarée coupable de prise d'intérêts. La cour d'appel de Liège a confirmé la décision rendue en première instance.

La cour a également confirmé la décision d'acquittement du secrétaire communal Michel Borlée. Par contre, elle a réformé l'acquittement de deux employées communales. Au total, ce sont donc trois employées communales qui ont été déclarées coupables. Ces employées ont néanmoins bénéficié de la suspension du prononcé pour une durée de 3 ans.

Sur le plan civil, la constitution de la Ville de Huy a été déclarée recevable et fondée. La Ville de Huy obtient 1 euro de dédommagement à titre provisionnel. "C'est une décision importante pour la Ville. Cela démontre que l'on ne peut pas jouer avec les deniers publics", a commenté Me Wilmotte.

Le journaliste de la RTBF Patrick Remacle, qui avait dénoncé l'affaire au travers d'un reportage diffusé le 27 décembre 2007, était présent pour assister au prononcé de cet arrêt. Il a pris acte de cette décision. "La décision démontre que j'ai fait mon travail et que j'ai dit la stricte vérité. Cette décision est par ailleurs intéressante car, depuis 2008, Mme Lizin m'attaque pour diffamation et me réclame 140.000 euros. La cour d'appel de Bruxelles attendait la décision concernant ce dossier avant de statuer sur notre procédure", a-t-il indiqué.


La Ville de Huy espère qu'Anne-Marie Lizin va "s'incliner devant la justice"

La Ville de Huy espère qu'Anne-Marie Lizin va "s'incliner devant la justice", a commenté le bourgmestre hutois Alexis Housiaux. Il suppose cependant que la conseillère communale va introduire un pourvoi en cassation, ce qui suspendrait sa condamnation à cinq ans d'inéligibilité et lui permettrait donc de conserver son siège au conseil communal. "Justice est faite, une page se tourne au niveau de la politique hutoise", estime M. Housiaux.

 "Je suppose que madame Lizin va introduire un pourvoi en cassation, ce qui est suspensif." Dans ce cas, Anne-Marie Lizin, actuelle conseillère communale du groupe "Pour Huy", pourrait continuer à siéger. "J'espère qu'elle va néanmoins s'incliner devant la justice", a ajouté Alexis Housiaux, précisant que "ce qui est important pour la Ville, c'est que son directeur général soit acquitté".

Tant l'ancienne bourgmestre que le responsable communication de son groupe politique n'ont pu être joints jeudi matin.