Anvers: une petite fille de 3 ans décède des suites d'une diphtérie

L.D. Publié le - Mis à jour le

Belgique Mercredi soir, un enfant né en Belgique et âgé de trois ans est décédé à la suite d'une diphtérie à l'hôpital universitaire d'Anvers, UZ Antwerpen. La petite fille a été admise à l'hôpital le 10 mars dernier.

Cette maladie est devenue très rare grâce à l'existence d'un vaccin, conseillé à l'âge de deux mois en même temps que le tétanos. Cependant, l'enfant décédé n'était pas vacciné, contrairement à plus de 99% des bébés belges. Cette vaccination est hautement recommandée sans être obligatoire. Un enfant est particulièrement contagieux, c'est pourquoi la vaccination est grandement conseillée par le corps médical.

Selon Joris Moonens, porte-parole de Vlaams Agentschap Zorg & Gezondheid (Agence flamande de la Santé): "L'enfant est passé à travers les mailles du filet de la vaccination. Les parents ont-ils oublié ou pensaient-ils que la vaccination n'était pas importante? Les parents étaient-ils opposés aux vaccins? On l'ignore encore...".


La diphtérie, c'est quoi?

Maladie grave et contagieuse, la diphtérie est causée par une bactérie, présente uniquement dans l'organisme humain. Elle produit une puissante toxine qui s'attaque à la plupart des organes, avec une prédilection pour le cœur et le système nerveux.

Le vaccin est toujours combiné, au moins à celui du tétanos, souvent aussi à celui de la coqueluche. Il ne confère qu'une protection limitée dans le temps et ne supprime pas complètement la possibilité d'être porteur du germe. La maladie se transmet par contact avec une personne infectée, soit par le biais de gouttelettes infectées (éternuements, toux…), soit en touchant les plaies ouvertes.

Les principaux symptômes sont des maux de gorge et de tête, de la fièvre et des frissons, les glandes cervicales gonflées, des difficultés respiratoires, des nausées et vomissements… Quant aux complications, il s'agit de troubles du cœur, des reins et du système nerveux pouvant entraîner des paralysies musculaires, une pneumonie… La suffocation ou un arrêt cardiaque peuvent entraîner la mort.

Vaccination

Généralisée depuis 1959 en Belgique, la vaccination contre le tétanos et la diphtérie fait que la maladie a quasiment disparu dans notre pays. Mais étant donné la possibilité d'importation de cas par des voyageurs s'étant rendu dans des pays ou la diphtérie est toujours présente, la vaccination reste recommandée chez nous. Après une vaccination complète dans l'enfance, on recommande des rappels tous les dix ans à partir de l'âge de 15-16 ans. La vaccination de rappel est toujours effectuée avec un vaccin combiné (diphtérie/tétanos). Le vaccin conjugué aujourd'hui recommandé chez le nourrisson est le vaccin hexavalent qui protège contre la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'Haemophilus influenza de type B et l'hépatite B.

En cas de contact avec une personne infectée, le traitement consistera en la prise d'antibiotiques et une vaccination avec un vaccin combiné adapté en fonction de l'âge.