Belgique

La compagnie Brussels Airlines, contrainte d'annuler plus de 120 vols depuis mardi en raison d'une grève dans le contrôle aérien belge, espérait un retour à la normale de son activité à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem jeudi, au moment où l'équipe du matin des contrôleurs a repris le travail.

Après 87 annulations la veille, Brussels Airlines a dû annuler 36 vols prévus jeudi matin au départ et à l'arrivée de cet aéroport international qui est sa grande plateforme d'activité.

"Mais on prévoit de faire nos opérations de manière tout à fait normale à partir de 12H00 (10H00 GMT)", a précisé une porte-parole de la compagnie, Wencke Lemmes.

Elle a souligné que la décision d'annuler encore 24 vols à l'arrivée et 12 au départ de Bruxelles-Zaventem avait été prise mercredi soir, avant de savoir que les aiguilleurs du ciel reprendraient leur travail au complet jeudi matin.

"Comme tout le monde a repris le travail, on a bon espoir que pour cet après-midi ce sera pareil", a déclaré Dominique Dehaene, porte-parole de Belgocontrol, la société publique chargée de la sécurité du trafic dans le ciel belge.

"Pour l'instant et jusqu'à 15H00 en tout cas, tout se déroule normalement" dans le contrôle aérien, a renchéri Florence Muls, porte-parole de Brussels Airport, gestionnaire du site de Zaventem.

Mercredi 14 absences dans cette équipe d'une trentaine de contrôleurs assurant le service de 07H00 à 15H00 avaient fortement perturbé le trafic aérien, principalement à Bruxelles-Zaventem. Quelque 200 vols avaient dû être annulés.

Le mouvement de grève, entamé mardi après-midi, avait été décidé sans préavis par une minorité de contrôleurs opposés à un accord sur les fins de carrière prévoyant leur "mise en disponibilité" à 58 ans, contre 55 ans auparavant.

Il est intervenu dans un climat post-attentats très tendu, au point que le Premier ministre belge Charles Michel a fustigé "une grève sauvage totalement inacceptable".

Le hall des départs de Bruxelles-Zaventem a été dévasté par un double attentat-suicide le 22 mars et ce n'est que le 3 avril que le trafic avait pu reprendre partiellement grâce à la mise en place d'un hall provisoire et à un renforcement de la sécurité. Un retour à la normale n'est pas prévu avant le début de l'été.

Pour voir si votre vol est annulé ou non, vous pouvez cliquer ici.