Belgique Les travailleurs d'ArcelorMittal, qui ont arrêté le travail à la suite de l'annonce par la direction de la fermeture de la phase à chaud de Liège, vont mener très rapidement des actions, ont annoncé les syndicats vendredi matin.

Les travailleurs attendaient la tenue du conseil d'entreprise extraordinaire avant de manifester leur colère. La réunion est programmée à Flémalle à 10H. Les syndicats devraient y apprendre notamment le nombre exact de travailleurs touchés par la fermeture, par catégorie et par métier.

Après cette séance, les responsables syndicaux informeront le personnel. La troisième phase, de mobilisation, pourra alors débuter.

"Elle commencera d'abord au niveau local puis s'élargira... Le but est de mobiliser toute la population pour faire connaître les dégâts causés par ce monstre qu'est Mittal", a commenté le secrétaire général du SETCa Liège, Egidio Di Panfilo.

Des premières actions de sensibilisation sont menées ce vendredi sur le marché de Seraing. Des tracts seront aussi distribués ce week-end au marché de Grâce-Hollogne et sur la Batte, à Liège.