Belgique

Le parquet requiert des peines de prison de 26 à 30 ans dans l'affaire de l'assassinat du châtelain de Wingene.

Le parquet a demandé une mise à disposition du tribunal d'application des peines de 15 ans pour tous les prévenus. Concernant André Gyselbrecht, soupçonné d'être le commanditaire de l'assassinat de son beau-fils Stijn Saelens, le parquet n'a relevé aucune circonstance atténuante. Devant les assises, le parquet aurait pu requérir la perpétuité, a-t-on souligné. Le médecin avait été qualifié, par un psychiatre demandé par sa défense, de personne ayant un grand égo, obsédé par son image. Il n'a jamais émis le moindre regret, a souligné le parquet.

Une peine de 28 ans de prison a été requise pour Evert de Clercq pour son rôle présumé d'intermédiaire dans la planification de l'assassinat. Le parquet ne lui a trouvé aucune circonstance atténuante, s'appuyant sur son absence de coopération avec la justice et sur son refus de participer à une évaluation psychiatrique.

Le parquet a aussi requis 26 ans de prison à l'encontre de Pierre Serry, prévenu d'avoir joué le rôle d'intermédiaire dans les faits. La pression mise par Gyselbrecht sur Serry a été retenue comme circonstance atténuante, bien que Serry "ait activement contribué à l'assassinat de Stijn Saelens".

Une peine de 24 ans de prison a été demandée pour Franciscus "Roy" Larmit, neveu de l'exécutant présumé Antonius van Bommel. L'homme de Tilburg avait conduit son oncle au château le jour des faits, mais a toujours affirmé ne pas avoir su qu'ils s'y rendaient dans le but d'assassiner quelqu'un.