Belgique

La femme de 40 ans attaquée avec de l'acide sulfurique mardi sur la Sint-Jansplein à Anvers avait pris un rendez-vous avec la police locale afin de déposer plainte contre son ex-compagnon avant même son agression, a indiqué le parquet d'Anvers mercredi. 

L'individu a été interpellé après les faits, mais il n'a pas encore pu être auditionné. La victime avait pris contact avec la police de la Métropole via la ligne bleue (un numéro d'information gratuit, ndlr.) et fixé un rendez-vous le 4 août dans un commissariat afin de déposer plainte contre son ancien partenaire. Le dossier du parquet ne comporte pas d'autres plaintes ou p.-v. concernant ces faits de harcèlement.

Le suspect n'a toujours pas pu être interrogé. Lors de son arrestation, il était sous l'influence de produits psychotropes et quand l'audience a finalement débuté mercredi, elle a été interrompue par son avocat sous le prétexte qu'il n'était toujours pas capable de s'exprimer. Une nouvelle audience doit se tenir jeudi matin, ajoute le parquet.