Belgique

Youssef Siraj, l'homme qui avait été arrêté fin octobre par la justice belge dans le cadre de l'enquête concernant l'agression armée dans le Thalys du 21 août 2015, a récemment été remis en liberté par la chambre des mises en accusation de Bruxelles, mais a à nouveau été interpellé mercredi, cette fois sur base d'un mandat d'arrêt européen émis par les autorités françaises, indique le parquet fédéral, confirmant ainsi une information parue dans la quotidien la Dernière Heure. Me Nathalie Gallant, l'avocate de Youssef Siraj, a réagit avec indignation à cette nouvelle arrestation. L'agression armée dans le Thalys remonte au 21 août 2015. Ayoub El Khazzani (26 ans) était monté lourdement armé à bord du train à la gare du Midi de Bruxelles. Il s'était caché dans les toilettes dont il était sorti les armes à la main peu après le franchissement de la frontière française. Ayoub El Khazzani avait pu être maîtrisé par quatre voyageurs -trois Américains et un Britannique- et trois personnes avaient été blessées. Quelques jours après l'agression, El Khazzani avait été inculpé en France de tentatives d'assassinats, association de malfaiteurs et détention d'armes en relation avec une entreprise terroriste.

Peu après l'attaque, il était apparu que El Khazzani avait séjourné un temps à Molenbeek et avait plus que probablement eu des liens avec Abdelhamid Abaaoud, l'une des figures centrales de la cellule terroriste de Verviers et des attentats à Paris. Fin octobre dernier, la police judiciaire fédérale a perquisitionné deux habitations à Molenbeek-Saint-Jean, une à Anderlecht et une autre à Laeken. Des perquisitions avaient également été menées à la prison d'Andenne et de Marche-en-Famenne. Quatre personnes ont été interpellées à l'issue de ces opérations. D'eux d'entres elles ont été relaxées après auditions tandis que les deux autres, Youssef Siraj et Mohamed Bakkali, ont été placées sous mandat d'arrêt et inculpées pour participation aux activités d'un groupe terroriste.

Mohammed Bakkali a nié toute implication dans l'agression armée du Thalys et son rôle exact dans cette dernière n'est pas clairement établi. L'homme est incarcéré depuis novembre 2015 pour son rôle dans les attentats de Paris.

En août 2015, Youssef Siraj aurait hébergé Abdelhamid Abaaoud et Ayoub El Khazzani, tout deux à peine de retour de Syrie, et ce quelques jours avant l'attentat manqué du Thalys. Selon son avocate, il avait été récemment libéré par la chambre des mises en accusation.

"La même chose s'est produite lors de sa première comparution devant la chambre des mises en accusation", affirme Me Gallant." Le fait qu'il soit à nouveau interpellé est scandaleux et n'est rien d'autre qu'une action de représaille à la décision de la chambre des mises en accusation. Le mandat d'arrêt français reprend exactement les mêmes éléments du mandat originel belge, et comme par hasard, c'est le même juge d'instruction qui intervient dans les deux procédures."

Début octobre, des enquêteurs français ont interpellé trois hommes soupçonnés d'avoir des liens avec les auteurs de l'attentat manqué du Thalys et la semaine dernière, la justice française a émis un mandat d'arrêt à l'encontre d'un nouveau suspect. Il s'agit de Redouane Sebbar (25 ans), un homme incarcéré depuis fin 2016 en Allemagne. Il aurait fait partie du premier cercle d'Abaaoud et aurait, cinq jours avant l'agression dans le Thalys, effectué un aller-retour entre Pari et Bruxelles.