Belgique

Le controversé mais toujours très attendu classement de Shanghai, qui distingue 500 établissements d’enseignement supérieur dans le monde, a délivré ses verdicts annuels ce mardi.

On y lit que les universités américaines dominent à nouveau cette édition, élaborée, comme depuis 2003, par le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy. Le top 10 est en effet identique à l’an dernier, et pour la seizième année consécutive, Harvard assure son leadership, devançant sa compatriote Stanford et l’université britannique Cambridge. Huit des dix premières places du classement sont occupées par des établissements américains. Comme l’an dernier, seuls quatre établissements non américains atteignent le top 20 : les britanniques Cambridge, Oxford et University College de Londres, ainsi que l’Institut fédéral de technologie de Zurich.

Les performances belges

Les établissements belges n’ont pas à rougir au vu des moyens qui sont les leurs. L’université de Gand (UGent) occupe la 61e place, et la KUL Leuven est 86e. L’UCL et l’ULB sont toutes les deux comprises entre les 151e et 200e places.

Le classement de Shanghai prend en compte six critères, dont le nombre de Nobel et médailles Fields parmi les étudiants diplômés et professeurs ; le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline ; ou encore le nombre de publications dans certaines revues. Si ce classement est controversé, c’est que, pour certains observateurs, plusieurs de ces critères évalueraient davantage les performances passées, plutôt que la qualité d’enseignement actuelle.