Belgique

A l'occasion de la conférence de soutien à l'avenir de la Syrie et à sa région organisée par l'Union européenne et les Nations unies mardi et mercredi à Bruxelles, la chanteuse Axelle Red s'est mobilisée mardi avec l'ONG Handicap International (HI), devant le Parlement européen, pour appeler les décideurs politiques à faire cesser les bombardements sur les civils. Une affiche géante de plus de 10 mètres de haut délivre, depuis la place du Luxembourg, le message "Act now to stop bombing civilians". Les passants peuvent également vivre une expérience sonore immersive simulant un quartier bombardé, pour sensibiliser au sort des civils. Ils ont été appelés à signer la pétition contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. L'objectif est de récolter un million de signatures d'ici septembre prochain. "Nous avons tous un rôle à jouer et nous pouvons faire une différence", a soutenu Axelle Red. "Nous devons forcer les États à cesser d'utiliser des armes explosives dans les zones peuplées. Ces bombardements constituent une violation flagrante du droit international humanitaire".

Une vingtaine de participants portaient des pancartes qui s'adressaient personnellement à des décideurs politiques et leur faisaient valoir qu'ils ont le pouvoir de dire stop aux bombardements de civils. "La mobilisation publique est essentielle pour faire pression sur les décideurs politiques et les forcer à agir", défend Jean van Wetter, directeur général de Handicap International à Bruxelles.

Handicap International apporte un soutien humanitaire aux victimes du conflit syrien depuis 2012. L'ONG déploie actuellement 500 professionnels dans la région. "Chaque mois, 30.000 syriens sont blessés", souligne Jean van Wetter. "Parmi les personnes soutenues par HI et victimes d'armes explosives, 46% auront un handicap à vie".

Axelle Red a par ailleurs témoigné de sa visite dans le camp de réfugiés d'Azraq en Jordanie. "J'ai rencontré dans le camp des hommes, des femmes et des enfants qui ont dû quitter leur foyer à cause du conflit syrien. Ils ont tout perdu, mais gardent un regard positif sur la vie. Cela m'a touché énormément".

Handicap International souhaite que la communauté internationale renforce son engagement auprès de population syrienne. L'ONG enverra une délégation à la conférence pour demander de renforcer les moyens donnés à la dépollution, à l'éducation aux risques et à l'assistance aux victimes.