Belgique

Présent à la promenade cycliste du "Gordel", le président de la N-VA Bart De Wever n'a pas manqué de rappeler qu'il avait manifesté dès l'âge de 3 ans pour la scission de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde et ajoutant qu'il n'avait aucune envie de voir un jour son fils et son petit-fils devoir en faire autant. Il n'a pas manqué non plus d'affirmer que CD&V et N-VA étaient entièrement du même avis à ce propos.

Frère du nouvel "explorateur" gouvernemental, Eric Van Rompuy (CD&V) a, lui, avancé que si la scission n'était pas réalisée immédiatement, lui et ses collègues politiciens auraient perdu tout crédit aux yeux des gens et ne pourraient plus apparaître à la manifestation l'an prochain. Le ministre flamand N-VA Geert Bourgeois a exigé que, comme il avait déjà été décidé, la Chambre examine et approuve toutes affaires cessantes la proposition de loi opérant la scission.

Et pas question que les Flamands acceptent de faire des concessions institutionnelles comme une extension de la Région bruxelloise ou des facilités ou un droit d'inscription pour les Francophones de la périphérie bruxelloise, a-t-il répété. Tout au plus pourrait-on maintenir l'apparentement entre Bruxelles et Hal-Vilvorde, a-t-il conclu.

De nombreux autres hommes politiques flamands avaient tenu à être présents pour donner quelques coups pédale, comme le ministre-président flamand Kris Peeters ou le ministre fédéral de l'Intérieur Patrick Dewael, qui se sont toutefois abstenus de toute déclaration virulente sur la scission. A l'instar de l'ancien président de la Chambre Herman De Croo, venu rendre visite à ses collègues... en voiture.

En revanche, ni Yves Leterme, ni Guy Verhofstadt, ni Herman Van Rompuy, pourtant fidèles du Gordel, n'ont été aperçus. Faisant contraste avec la tenue jaune et noir arborée par la plupart des autres représentants politiques, M. Peeters portait un maillot rouge. "Je veux encore une fois souligner que ce Gordel ne constitue pas un acte agressif à l'encontre des Francophones mais reste avant tout un événement familial et sportif. Pour ce qui est de l'arrondissement électoral de B-H-V, il existe un arrêt de la Cour constitutionnelle qui nous oblige à trouver une solution. Je suis d'avis que nous devons aussi régler ce problème", a-t-il expliqué.

A Zaventem, les personnalités politiques ont été accueillies par une vingtaine de manifestants du Taal Aktie Komitee et du Vlaamse Volksbeweging (Mouvement populaire flamand), deux organisations nationalistes, qui réclamaient encore une fois la scission. Pour exposer plus explicitement leur point de vue, ils ont exhibé aux excellences une jambe de bois, afin de les exhorter à tenir bon pendant les négociations gouvernementales. L'expression idiomatique "Garder la jambe raide" signifie "tenir bon" en néerlandais.