Belgique

À fond les manettes. Le négociateur royal aura une semaine chargée. Il recevra, mardi, les présidents francophones (Michel, Milquet, Javaux) puis les présidents flamands (Gennez, De Croo, Van Besien). Jeudi, il présentera un nouveau rapport intermédiaire au Roi. Il reprendra vendredi les discussions avec la NVA et le PS.

Budget. Le Premier ministre Yves Leterme et le ministre du Budget Guy Vanhengel ont confirmé que le gouvernement d’affaires courantes, déposerait bien "durant la deuxième moitié du mois d’avril" un programme national de réformes (pensions, emploi, ) et un programme de stabilité. Celui-ci confirmera la réduction du déficit sous les 3 % en 2012 et l’équilibre budgétaire en 2015.

Pas contents. On notera encore que le centre de coordination des organisations flamandes (OVV), a fustigé la "décision unilatérale" des partis francophones de rebaptiser la Communauté française de Belgique en fédération Wallonie-Bruxelles. "Cela met à mal, dit l’OVV, la survivance de la Belgique". S’il se félicite de constater que les francophones admettent par là "la nécessité d’une grande réforme de l’Etat", l’OVV estime que leur décision est prise "au mépris de la Constitution belge et des règles démocratiques en matière de réformes". Selon le centre nationaliste, une grande majorité des Flamands souhaite une Flandre indépendante au sein de l’Union européenne, moyennant le maintien de liens entre la Flandre et Bruxelles, et avec Bruxelles comme capitale de la Flandre. "Tout cela, conclut l’OVV, implique que jamais Bruxelles ne pourra devenir une Région à part entière". V.d.W.