Belgique "La Belgique joue un jeu dangereux. Elle a clairement choisi son camp", explique un ex-ministre de la kabilie, toujours très proche du premier cercle du pouvoir. "Elle sait pertinemment qui sont Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi. En les accueillant, elle envoie un signal très fort en notre direction. Il ne faudra pas s’étonner si les relations entre les deux pays se détériorent."
(...)