Belgique

Le Premier ministre Elio Di Rupo (PS) a demandé aux présidents des six partis de sa coalition de dresser une liste des fonctions importantes qu’ils détiennent dans 46 services et entreprises publiques. Sur la base de ce cadastre, le gouvernement décidera, après les vacances de Carnaval, en comité ministériel restreint, qui recevra quel poste, écrivait, samedi, "De Morgen". Ces nominations concernent des fonctions de top managers, d’administrateurs et de commissaires du gouvernement dans les services ou les entreprises publics. Des postes seraient à pourvoir dans pas moins de 46 institutions.

Ces institutions sont très diverses. Cela va du secteur nucléaire (AFNC, ONDRAF, Belgoprocess, CEN) aux entreprises énergétiques comme Fluxys ou Distrigas et aux institutions culturelles comme La Monnaie, Bozar et l’Orchestre national de Belgique. Des services publics, tels que l’Office national des pensions, l’ONSS, l’Inami ou l’Onem, figurent aussi sur la liste. Les entreprises publiques les plus en vue sont, pour leur part, Bpost, la SNCB, Belgocontrol, la Loterie Nationale et bien sûr Belgacom.

La confection de ce cadastre est nécessaire pour " pouvoir trouver un équilibre entre les différents partis politiques ". Trois critères entreront en ligne de compte : le poids politique de chaque parti, l’équilibre entre les francophones et les Flamands, et l’équilibre entre hommes et femmes.

Dimanche, le député SP.A Bruno Tuybens a réclamé un quota d’un administrateur indépendant sur six désignés par le gouvernement. Bruno Tuybens met en avant l’intérêt d’administrateurs "indépendants" susceptibles d’apporter "des idées nouvelles et donner plus d’ampleur aux décisions prises" . Un administrateur sera réputé indépendant s’il n’entretient pas de liens avec des partis politiques; il sera choisi, via une annonce, par un jury sur base de "critères objectifs" , selon une proposition de loi du député. Il n’est pas question dans ce texte d’élargir les conseils d’administration. Un indépendant par lot de six administrateurs désignés devrait suffire, selon M. Tuybens.