Belgique

Chaque année, l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) procède à un contrôle des délais d'acheminement du courrier par bpost. Et il ressort de l'enquête menée en 2016 et rendue publique ce mardi que bpost n'a pas, et pour la seconde année consécutive, respecté les délais légaux.

L’IBPT relève que 90,9 % du courrier est arrivé à destination à Jour +1, alors que législation postale prévoit un seuil de 93 %. Il s'agit du plus mauvais score de bpost en dix ans.

Près de 98 % du courrier était livré à J + 2 et 99 % à J + 3.

L’IBPT note encore une augmentation de 30 % des plaintes des consommateurs concernant le traitement des envois.

Le régulateur de bpost « attend de bpost qu'elle améliore son résultat » et impose à l'entreprise « une mesure correctrice sous la forme d'un investissement obligatoire de 1,2 million d’euros visant à améliorer la qualité ».

Les mesures d’amélioration de la qualité sont à l'étude tout en sachant que, depuis octobre 2017, nous avons mis en œuvre notre nouveau centre de tri à Bruxelles », déclare le porte-parole de bpost. « La qualité de service est depuis lors en nette amélioration, avec un résultat de 96 % en février de cette année. »