Belgique

Bruxelles disposera, dans le courant de l'année 2019, de Villo! électrique, a annoncé jeudi le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) annonçant la signature d'un accord dans ce sens entre la Région-capitale et JCDecaux qui exploite le réseau de vélos en libre service de la capitale. L'accord a été validé jeudi par le gouvernement bruxellois. Selon M. Smet, cet accort résulte d'intenses discussions et de négociations.

"C'est un pas important qui est franchi dans le développement de la pratique du vélo dans notre capitale. Il est essentiel de préciser que cela ne coûtera rien aux pouvoirs publics et que cette amélioration du service Villo! s'effectuera dans le cadre de la concession actuelle", a commenté le ministre.

Concrètement, l'accord prévoit l'installation, à partir de la mi-2019, de Villo! électriques. Au minimum un tiers de la flotte des Villo! sera électrique. D'après Pascal Smet, JCDecaux en profitera pour moderniser l'ergonomie et augmentera la qualité de son service, répondant ainsi aux demandes formulées par les utilisateurs bruxellois.

À terme, il sera ainsi possible de réserver son vélo tandis que les modalités de retrait des vélos aux bornes seront réduites et simplifiées.

Sur le terrain, les clients souhaitant profiter de l'offre de Villo! électrique disposeront d'une batterie (500gr) et d'un chargeur. Ceux-ci resteront la propriété de JC-Decaux qui les louera pour la somme de 50 euros par an. L'abonnement Villo! reste fixé à 33 euros. Les Villo! continueront de peser 25 kg et d'être dotés de 7 vitesses.

Sous réserve de l'obtention du permis d'urbanisme requis, l'opérateur aura la possibilité de remplacer 30% de ses panneaux publicitaires traditionnels par des panneaux LED.