Belgique

Bobbejaanland n’était pas l’endroit le plus plaisant, pour une journée de fin d’été, hier. Le parc d’attractions de Lichtaart ouvrait à 10 h, mais une heure plus tard, quelque 3.000 visiteurs se tenaient toujours devant des portes fermées. 

 “Vers 11 h, on nous a dit que le parc resterait fermé pour des raisons de sécurité” , explique Karel Van Nuffelen, qui avait prévu une journée remplie de montagnes russes avec un groupe de scouts de 28 membres. “Nous reviendrons plus tard, car nous avons reçu des billets gratuits à titre de compensation.”

Bobbejaanland a indiqué pour sa part sur les réseaux sociaux qu’il restait fermé “pour des raisons de sécurité” . Un peu plus tard, on apprenait qu’un inconnu avait rôdé autour du site la nuit. “Lorsque nos caméras détectent des mouvements la nuit, nous sommes alertés via téléphone portable” , déclare Peggy Verelst, porte-parole de Bobbejaanland. “Sur les images, qui ont été immédiatement transmises, un homme a été vu avec un sac à dos suspect .” Seuls ses yeux et son nez étaient visibles. Qui est-il ? Hier, personne ne le savait. Ce qu’il faisait là ? Idem.

“Nous avons contacté la police le matin , déclare Yves Peeters, PDG de Bobbejaanland. Après l’intervention du procureur, il a été décidé de ne pas ouvrir le parc, car la sécurité est primordiale .” Peu avant midi, une équipe de police a entamé une fouille avec deux chiens formés à la détection d’explosifs. Tout le parc a été passé au crible. Trois heures plus tard, la recherche était terminée sans résultat. Un dossier judiciaire a été ouvert et l’auteur reste recherché.

Il est apparu que les attractions n’ont pas été sabotées. “De toute façon , reprend le directeur, tous les matins avant l’ouverture, toutes les attractions sont testées. Nous aurions donc pu identifier des problèmes dans les temps. De plus, saboter une attraction exige un haut niveau de connaissances.”

Bien qu’il n’y ait finalement eu aucun problème, Bobbejaanland devra composer avec une perte de revenus conséquente. “C’est difficile, mais l’intérêt commercial est subordonné à la sécurité. Si nous sommes assurés contre ce genre de cas ? Nous allons examiner les mesures que nous pouvons prendre pour limiter les pertes.”

L’été dernier , quatre cambriolages ont eu lieu en quelques semaines sur le site. Les voleurs avaient, entre autres, vidé les distributeurs automatiques de billets. Bobbejaanland rouvrira, comme prévu, ce vendredi.