Belgique

Au 31 décembre 2017, 447 détenus avaient plus de 60 ans, indique le rapport annuel de l'Observatoire international des prisons (section belge).

La prison, ça use plus vite la santé que la vie en liberté. Aucun quartier n’est réservé aux détenus âgés : les espaces ne sont pas aménagés pour faciliter l’accès aux lits, aux douches, aux préaux ou le passage des fauteuils roulants. La nourriture n’est pas adaptée aux personnes édentées.

Les détenus âgés peuvent bénéficier d’une libération anticipée pour raison de santé. En 2017, un détenu nonagénaire a été pris en charge au centre médico-chirurgical de la prison de Saint-Gilles pour bénéficier de soins adaptés avant d’être transféré en maison de repos et de soins.

Les libérations conditionnelles sont soumises à des critères difficiles d’accès pour les détenus plus âgés : comment trouver une occupation (ne parlons pas d’un emploi  !), un logement ou des moyens de subsistance quand on a déjà exécuté une longue peine  ? Certains prisonniers sont aussi condamnés à mourir en prison.