Belgique

L'aéroport de Charleroi (BSCA) est victime de son succès, rapporte jeudi Le Soir. Avec cinq millions de passagers annuels, l'aérogare sature et devra être à nouveau aménagée pour poursuivre sa croissance. "On a bien senti en juillet, à des moments de pics, qu'on atteignait une certaine saturation", a indiqué Jean-Jacques Cloquet, l'administrateur délégué de l'aéroport carolo.

"On ne peut plus se permettre de croître de la même manière, on va devoir faire un palier, on a besoin d'une petite pause". L'aérogare actuelle a été inaugurée en janvier 2008, et les gestionnaires ne pensaient pas qu'elle atteindrait si rapidement le seuil des cinq millions de passagers.

"On arrive à saturation plus tôt que prévu mais on peut être fier du succès de l'aéroport", selon M. Cloquet. Les extensions nécessaires seront réalisées après la saison hivernale 2010-2011, sans doute moins intense que la précédente, qui devrait permettre de réfléchir aux travaux nécessaires.

En 2011, l'aéroport ambitionnera seulement de maintenir la fréquentation autour des cinq millions de visiteurs, avec quelques menus aménagements, notamment quatre portes d'embarquement supplémentaires au rez-de-chaussée.

A plus long terme, les décisions dépendront des orientations stratégiques de l'aéroport.