Belgique

Le Premier ministre Charles Michel s'est exprimé sur le caractère indispensable du devoir de mémoire, en marge de la cérémonie d'hommages qui s'est tenue vendredi matin au cimetière militaire binational de Saint-Symphorien, près de Mons, en présence de la Première ministre britannique Theresa May. 

"Le devoir de mémoire est essentiel", a indiqué Charles Michel. "On voit bien que l'on vit partout dans le monde, en Europe aussi, des moments qui sont troublés, avec des dangers de repli sur soi, d'actes unilatéraux sous le couvert de la souveraineté. On sait que les tragédies du siècle passé ont démarré par des actes unilatéraux, par un manque de compréhension mutuelle, un manque de dialogue et de respect mutuel. C'est la raison pour laquelle le devoir de mémoire est une exigence."

© AFP

Charles Michel a, par ailleurs, souligné l'aspect symbolique du cimetière militaire de Saint-Symphorien. "Ce lieu est terriblement symbolique, avec des soldats du Commonweath, des soldats allemands qui y sont enterrés. On voit dans les commémorations du centenaire de l'Armistice, durant les prochains jours, la traduction d'une volonté commune, forte je l'espère, de travailler au service de la paix, de la sécurité et de la stabilité."

© AFP

Charles Michel participera samedi, quant à lui, à l'inauguration du mémorial Price à Ville-sur-Haine (Le Roeulx). George Lawrence Price est le dernier soldat du Commonwealth tué lors de la première guerre mondiale. Le Premier Ministre se rendra ensuite à Paris où il participera à un dîner offert par le Président de la République Emmanuel Macron au Musée d'Orsay.

© AFP

Charles Michel participera samedi matin à la cérémonie d'inauguration du Mémorial Price à Ville-Sur-Haine (Le Roeulx). Il prendre ensuite la direction de Paris où il assistera, samedi et dimanche, à plusieurs événements commémoratifs organisés dans le cadre du centenaire de l'Armistice.