Charles Michel : "Le Fédéral doit faire pression sur ArcelorMittal"

Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Belgique

Au programme de l'interview de Twizz : ArcelorMittal et les tensions qui entourent les négociations actuelles autour de la fermeture de la phase à chaud.

Le Président du MR se veut explicite : "Je crois que, comme ça a été le cas par le passé lorsque le pays a été confronté à des difficultés industrielles notamment dans le secteur automobile, nous avions vu quelqu’un comme Guy Verhofstadt, comme Yves Leterme se mobiliser pleinement pour tenter de faire en sorte que la pression soit utilisée contre des entreprises qui n’ont pas un comportement correct, qui ne respectent pas leurs engagements. ArcelorMittal a pris des engagements, avec cynisme il ne respecte pas ses engagements. Le gouvernement doit utiliser tous les moyens politiques et juridiques pour faire pression sur ces grandes entreprises y compris dans l’espace européen puisque le gouvernement fédéral est représenté au sein des instances européennes. Nous devons aussi utiliser le levier européen pour faire respecter les engagements qui sont pris, pour faire respecter les familles concernées par ce potentiel drame social. "

Dès lors, est-ce à Elio di Rupo à porter ce message ?

Charles Michel répond : "Il est chef de gouvernement, c’est donc naturellement à lui, me semble-t-il de porter cet engagement-là".

Publicité clickBoxBanner