Belgique

Cinq catholiques intégristes, trois wallons et deux flamands, sont suspectés par la justice limbourgeoise d'avoir vitriolé une oeuvre d'art représentant une vache crucifiée dans une église du Limbourg , rapportent la presse flamande et les titres Sudpresse vendredi. 

Intitulée "La vache sacrée", l'œuvre d'art de Tom Herck a été vandalisée pendant un peu plus d'un mois, de novembre à décembre, dans la petite église de Saint Jean Baptiste, pas encore désacralisée, à Kuttekoven.

L'affaire avait été mise à l'instruction pour tenter d'identifier les vandales et elle a mené, mercredi et jeudi, à la privation de liberté de cinq suspects catholiques intégristes. Parmi eux: trois frères wallons (des francophones qui habitent en Flandre) et deux amis flamands. Me Sébastien Courtoy, l'avocat de l'un des Wallons qui a été libéré, s'est refusé à tout commentaire sur le fond de l'affaire, "dans l'intérêt de l'enquête".