Belgique

Cinq automobiles ont été volontairement incendiées dans la nuit de dimanche à lundi à Bruxelles, a-t-on appris auprès de la police de la capitale belge.

«Un peu après 22H00 (21H00 GMT), nous avons eu trois foyers d’incendie distincts à proximité de la Gare du Midi », un quartier à forte population étrangère du sud de la ville, a déclaré un porte-parole de la police, Albert Roossens.

«Au total, cinq véhicules ont brûlé. Il s’agissait d’incendies volontaires car des produits accélérant la combustion ont été retrouvés », a-t-il précisé.

Le porte-parole a souligné qu’il n’y avait eu «ni attroupement, ni revendication » près du lieu des incendies et qu’aucun suspect n’avait été identifié à ce stade.

La Gare du Midi, qui accueille les TGV Eurostar et Thalys, est proche d’Anderlecht, un quartier de Bruxelles qui avait été le théâtre d’émeutes entre immigrés et forces de l’ordre en novembre 1997 après la mort d’un dealer lors de son interpellation par la police.

Les autorités belges suivent «de très près » les violences dans les banlieues françaises mais n’ont relevé jusqu’à présent relevé «aucun évènement comparable » en Belgique, a déclaré lundi à l’AFP un porte-parole du Centre de crise du gouvernement, en estimant que les incendies du quartier du Midi étaient des incidents «locaux ».