Belgique

Le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (Mrax) traverse une crise importante. Une AG extraordinaire a lieu demain soir, et le conseil d'administration pourrait être démis. Les discussions devraient, en effet, être vives, estime le journal. L'asbl est en crise et les problèmes sont nombreux: licenciement brutal de son directeur, démission de plusieurs administrateurs, actions de grève à répétition, mise en cause des modes de gestion appliqués par le bureau du conseil d'administration, et en particulier par son président, Radouane Boulhal, critiques de la ligne idéologique, ouverture d'une enquête administrative par la Communauté française, etc...

Lors de l'AG de ce lundi soir, convoquée en urgence par les partisans du bureau actuel, les 14 permanents du Mrax prendront la parole et dénonceront les "graves dysfonctionnements" en terme de gestion administrative, logistique et humaine. Ils sont soutenus par les syndicats (Setca-CNE). Les membres du conseil d'administration défendront, pour leur part, leur bilan et solliciteront un vote de confiance de la part de l'assemblée.