Belgique Une dépénalisation totale entraînerait l’absence de tout sanction pénale. On va en discuter en commission de la Justice.

On va reparler, au Parlement, de la dépénalisation de l’avortement. Mais ce débat s’inscrira dans le cadre plus large de la réforme du Code pénal voulue par le ministre CD&V de la Justice, Koen Geens. Les membres de la commission de la Justice sont invités à rendre, pour vendredi, les noms d’experts à auditionner. Le calendrier sera fixé mercredi; les auditions proprement dites pourront être organisées à partir de la semaine suivante. Ce scénario, concerté au sein de la majorité fédérale (MR, N-VA, Open VLD, CD&V) ne rassure pas l’opposition qui craint que l’on tente de "noyer le poisson" ou de "marchander" la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dont ni le CD&V ni la N-VA ne sont demandeurs.

Plus que des nuances

(...)