Belgique

En tout cas, pas maintenant et peut-être jamais, la proposition de décret spécial instituant une constitution wallonne. C'est ainsi que, d'emblée, CDH, MR et Ecolo se sont entendus, mardi en commission du Parlement wallon, pour ralentir sinon rembarrer la copie des PS Jean-Claude Van Cauwenberghe, José Happart et consorts. Même le CDH ne doit pas y mettre des gants de coalisé : on sait l'état-major socialiste hostile à la copie. De fait, Happart et Van Cau paraissent bien esseulés, durant deux heures de débat vigoureux, parfois houleux. Cosignataire ou non, aucun des autres socialistes, pas en nombre, ne pipe mot, hormis Guy Milcamps dans ses fonctions de président des travaux...

Marcel Cheron (Ecolo) ouvre la charge : le terme de décret spécial fait déjà difficulté, pour qualifier cet "objet juridique non identifié". Richard Miller (MR) invoque le risque "de mettre le doigt dans un engrenage infernal". Toute une série de problèmes de compétences et de procédures doivent d'abord être abordés, explique Dimitri Fourny (CDH) - questions qui ne sont pas de la compétence des auteurs, renchérit Serge Kubla (MR). Lesquels sortent de leurs gonds. "Arrêtez d'essayer de m'empêcher de prendre la parole", coupe Van Cau. "Ce tir de barrage me fait sourire", amorce un Happart dont la mine dément le propos, avant de qualifier Francis Delpérée, évoqué çà et là, de "belgicain rabique".

Il est clair, reprend Van Cau, que "pour un Parlement qui le souhaite, il y a un espace pour discuter de la proposition". Oui mais, voilà, il ne semble pas le souhaiter... "Est-il possible d'examiner valablement ce texte ? Si on vo tait là-dessus, la réponse de la commission ne ferait aucun doute", résume Kubla. Prétextes, "arguties", contestent les auteurs. Kubla, alors : eh bien, oui, quand bien même, "à nos yeux, le moment n'est pas là".

La cause est entendue, mais pas (encore) consommée. Les deux résignés et les autres s'accordent à réclamer l'avis d'experts, au Parlement et hors-ses-murs. Mise au frigo ou enterrement, on verra. On en reste là ? Non. Comme Van Cau insiste sur la vertu pédagogique de la proposition, qui était (sic) de préparer les Wallons au "choc" institutionnel de 2007, Serge Kubla pour le seul MR cette fois se dit preneur d'un débat sur l'échéance. Van Cau saisit la balle, évoquant groupe de travail ou commission spéciale. Personne ne conteste, mais le CDH ne consent pas vraiment. Soit, on verra. Bien joué, ajoutera-t-on, ne s'agirait-il que de forcer les présidents francophones à reprendre langue...

© La Libre Belgique 2006