Belgique

La cause du crash aérien survenu le 19 octobre 2013 à Gelbressée est "une rupture de la structure de l'aile gauche causée par une surcharge aérodynamique importante", indique jeudi l'Air Accident Investigation Unit (AAIU), instance d'enquête indépendante sur les accidents et incidents aériens, dans ses conclusions. 

La surcharge aérodynamique (trop forte pression sur les ailes) proviendrait d'une manœuvre effectuée intentionnellement par le pilote et qui n'aurait pas été correctement réalisée. L'avion s'est alors retrouvé en piqué sur le dos. "Par réflexe ou poussé dans le dos par les parachutistes déséquilibrés, le pilote a alors tenté de redresser l'avion, entraînant cette surcharge aérodynamique", indique l'AAIU.

Deux facteurs ont accentué la survenue de l'événement, selon l'instance: la faiblesse du suivi et du contrôle de l'utilisation de l'appareil par l'exploitant, ainsi que l'absence de coordination entre l'exploitant et le club de parachutisme.

Le crash avait coûté la vie au pilote de l'avion ainsi qu'à dix parachutistes.

L'AAIU apporte également des recommandations pour améliorer la sécurité du parachutisme en Belgique. La première concerne l'activité de largage de parachutistes, notamment les exigence en matière d'expérience minimum pour les pilotes impliqués. La Direction générale Transport aérien (DGTA) aurait déjà mis en place des mesures concrètes, selon l'AAIU.

L'instance recommande ensuite d'améliorer les équipements de sécurité des avions. Les boites noires devraient être rendues obligatoires sur tous les avions utilisés pour de telles activités. L'absence de boite noire sur l'appareil accidenté a rendu l'enquête "ardue", note l'AAIU.

Il s'agit par ailleurs d'enrichir les instructions fournies par le constructeur de l'avion (Pilatus), permettant par exemple d'évaluer plus facilement le centre de gravité de l'avion chargé de parachutistes.

Enfin, l'AAIU conseille à la DGTA de vérifier que "les exploitants d'avions disposent d'une procédure de calcul de la masse et du centrage adéquate étant donné que les passagers sont installés à même le plancher dans une position mouvante".