Belgique Dylan a la boisson mauvaise - mais fallait-il le préciser ? A partir de là, il s’en prend à des gamins.

A côté des Hell’s Angels qui attendaient un verdict, ce jour-là, à Mons, Dylan (*) avait presque l’air d’un ange. Il ne faut jamais se fier aux apparences. A 22 ans, le garçon, qui se présente tout penaud sur le petit banc, ne compte pas moins de quatre dossiers à son passif. Et rien de bien reluisant.

Le premier fait est un vol (de GSM) avec violences à l’encontre d’un mineur d’âge.

- "Qu’avez-vous à dire ?", interroge la présidente.

(...)