Danneels dément les accusations de Rik Devillé

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique Le cardinal Godfried Danneels dément les affirmations du prêtre Rik Devillé selon lesquelles l'ancien archevêque de Malines-Bruxelles aurait été courant dans les années '90 des abus commis par l'évêque démissionnaire de Bruges, Roger Vangheluwe, a affirmé samedi le porte-parole de l'ex-primat de Belgique, Hans Geybels, cité par plusieurs médias. Rik Devillé avait déclaré vendredi avoir rapporté cette affaire d'abus dans les années nonante au cardinal Danneels et n'avoir reçu aucune réponse de ce dernier.

"Le cardinal ne se rappelle en rien de ces accusations", a affirmé Hans Geybels. "Il a reçu de nombreuses plaintes et rencontré beaucoup de personnes. Si cela avait concerné Roger Vangheluwe, il serait certainement intervenu", a ajouté le porte-parole.

Mgr Danneels avait déjà fait lire une lettre vendredi dans laquelle il indiquait avoir été informé de l'affaire Vangheluwe au début du mois d'avril seulement. "Une rencontre a alors été organisée avec l'évêque Vangheluwe et la victime. Il a alors été décidé de procéder à une deuxième entrevue. C'est pour cette raison que le cardinal a attendu avant d'informer la commission contre les abus dans l'Eglise", a ajouté Hans Geybels.

Le président de cette commission, Peter Adriaenssens, a encore fait savoir samedi que l'Eglise de Belgique avait ouvert sa propre enquête pour déterminer si Mgr Vangheluwe avait étouffé des abus commis par d'autres personnalités ecclésiastiques. L'ancien évêque de Bruges aurait par ailleurs pris sous son aile un pédophile condamné dans les années '90, le faisait même accéder au diaconat.

Publicité clickBoxBanner