Belgique Le "Réseau prévention harcèlement" sort un livre ce jeudi pour aider les écoles à pallier le phénomène.

En Communauté française en 2014, 18 % des garçons de onze ans, et 28 % des filles du même âge, disaient avoir été intimidés au moins deux ou trois fois par mois au cours des derniers mois au sein de leur école. En Flandre, ces proportions tombaient à 11 %.

Ces chiffres, révélés en 2016 par l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé, sont catastrophiques et difficilement explicables pour la Belgique francophone. S’ils seront relativisés par certains, ils prouvent néanmoins combien le harcèlement et le cyber-harcèlement restent un défi central pour l’enseignement.

Des résultats pas toujours efficaces

Face à cette réalité, la Communauté française n’est pas restée sans rien faire. En 2015, son gouvernement mettait en place un dispositif de lutte contre le harcèlement au service des écoles. Aujourd’hui, la thématique n’est pas ignorée dans le futur "Pacte pour un enseignement d’excellence".

Il est cependant apparu très vite aux différents acteurs de la jeunesse que les résultats des dispositifs contre le harcèlement ne sont pas toujours à la hauteur des moyens et de l’énergie déployés. De plus, "la politique de prévention du harcèlement reste fragmentée et dispersée en Communauté française", précise Benoit Galand, professeur en sciences de l’éducation à l’UCL.

Autrement dit, en urgence devant un cas de harcèlement ou même pour le prévenir en amont, les écoles ne savent pas toujours vers qui se tourner et quand. De plus, les différents acteurs (parents, éducateurs, PMS…) ne parviennent pas systématiquement à travailler ensemble pour lutter contre le harcèlement.

C’est pour répondre à ces défis que le "Réseau prévention harcèlement", regroupant de très nombreux acteurs de la jeunesse s’est mis sur pied en 2013. Ce jeudi, il publie l’ouvrage "Prévenir le harcèlement à l’école. Oui, mais comment ?"

Fédérer les forces et les compétences

Le premier constat qui s’impose est que l’efficacité d’un plan de prévention n’est pas liée aux contenus proposés, ou aux techniques utilisées, mais plutôt aux conditions de sa mise en œuvre.

Trois caractéristiques déterminent ces conditions. Les plans doivent être globaux en visant, à long terme, le bien-être de tous les élèves plutôt que la seule lutte contre le harcèlement. Ils doivent ensuite impliquer tous les acteurs de l’école, jusqu’aux parents trop souvent oubliés. Ils nécessitent enfin de répondre aux spécificités propres de l’établissement. Il n’existe en ce sens pas de programme de prévention clé sur porte qui pourrait être appliqué dans tous les cas.

D’autres recommandations, comme la mise en place d’un accompagnement des écoles par un référent externe sont avancées dans le livre.

© IPM Graphics

Vaincre la peur

En donnant des clés pour fédérer tous les acteurs, et construire un plan de prévention sur le long terme, l’ouvrage entend répondre également à la peur qui entoure, chez les adultes, le phénomène du harcèlement.

"En cinq ans, il y a eu de réels progrès. Les directions sont beaucoup plus sensibles au harcèlement, expliquent les auteurs de l’ouvrage. Mais dans certains lieux, la peur demeure. Et elle peut se transformer en déni."

Cette peur, elle s’explique parce que le harcèlement remet parfois en cause le fonctionnement de l’école. "Mais elle inquiète aussi les adultes qui n’apprécient pas découvrir que les jeunes sont capables de telles violences", précise Christine Cuvelier de l’Université de la Paix. "Et puis beaucoup se demandent ce qu’ils peuvent face à cela, poursuit Benoit Galand. Les équipes éducatives sont parfois dépassées et se sentent isolées quand elles se rendent compte que le harcèlement est un phénomène de groupe que l’on ne peut régler au moyen d’une simple sanction. Il s’agit en plus d’un phénomène qui ne s’arrête plus aux frontières de l’école avec le numérique. D’où l’urgente nécessité d’établir des stratégies globales qui incluent tous les acteurs."

"Prévenir le harcèlement à l’école. Oui, mais comment ?" aux Presses universitaires de Louvain