Belgique

Les policiers militaires (MP) ont commencé à recevoir de nouvelles motos - de puissantes BMW R1200RT dotées d'un moteur de 125 chevaux - utilisées principalement pour des escortes de convois militaires et de VIP belges et étrangers, qui ont été présentées mardi au ministre de la Défense, Steven Vandeput, et à la presse. Ces motos, dont la Défense a commandé l'an dernier 40 exemplaires avec option sur 34 autres, pour un montant total de 1,5 million d'euros, sont destinées à remplacer des engins de la même marque âgés d'une quinzaine d'années, avec en moyenne quelque 110.000 kms au compteur.

Elles représentent un bond technologique par rapport aux actuelles R1150RT, utilisées depuis 2003, a expliqué mardi le commandant du groupement de police militaire, le major Arne Van Loo, lors de la présentation au sein du Quartier Reine Elisabeth qui abrite l'état-major de la Défense à Evere.

Les nouvelles motos sont ainsi plus stables, grâce à une suspension à commande électronique, et disposent d'un mode de conduite sous la pluie. Elles sont aussi plus visibles, grâce à des gyrophares dotés de lampes LED. La sirène est également plus puissante.

"Il est primordial qu'ils (les MP) puissent faire leur travail en toute sécurité", a expliqué M. Vandeput (N-VA) - lui-même motard - devant quelques journalistes, avant d'enfourcher une des motos mais sans la faire démarrer.

En matière de circulation, les MP disposent des mêmes compétences qu'un agent de la police fédérale ou locale et peuvent donc dresser des procès-verbaux, ce qui est toutefois peu fréquent, selon le major Van Loo, à la tête d'une unité de 148 hommes et femmes répartis sur six sites en Belgique.

M. Vandeput a toutefois rappelé que l'accord de gouvernement de l'équipe Michel 1er prévoyait une extension de ces compétences, notamment pour leur permettre d'intervenir en cas d'incident dans l'attente de l'arrivée de policiers civils.

"Nous allons entamer incessamment des discussions avec les collègues chargés de la Mobilité et de l'Intérieur", François Bellot et Jan Jambon, a-t-il précisé.

Les MP, provenant des différentes composantes de l'armée, dépendent toutefois hiérarchiquement de la composante Terre. Ils sont chargés de missions "territoriales" - comme l'escorte des convois américains arrivés la semaine dernière au port d'Anvers avant un déploiement en Europe de l'Est. Mais ils sont aussi souvent engagés dans des missions à l'étranger. La police fédérale fait en outre régulièrement appel à leurs services lors d'événements internationaux en Belgique, comme les sommets européens ou le prochain sommet de l'Otan, les 11 et 12 juillet.