Belgique

"C'est avec tristesse que la FGTB a appris, dimanche, le décès de Jean Gayetot", ancien secrétaire national du syndicat socialiste et ancien président de l'interrégionale wallonne. "C'était un homme de gauche et un rassembleur", rappelle le syndicat socialiste dans un communiqué.

Jean Gayetot était né le 11 février 1926 à Merbes-le-Château (Hainaut). Après avoir suivi ses études secondaires à l'athénée de Binche, il avait obtenu une licence en philosophie et lettres puis était entré dans l'enseignement. Il avait commencé sa carrière syndicale au sein de la CGSP où il avait milité dès 1951. Dix ans plus tard, il était entré au Comité exécutif de la section régionale de la CGSP Liège.

"C'est de cette période que datent ses contacts avec, entre autres, Georges Debunne, André Renard, André Genot et, surtout, avec Robert Lambion, qui jouera un rôle décisif dans le déroulement ultérieur de sa carrière syndicale", souligne la FGTB En 1966, Jean Gayetot était devenu secrétaire de la CGSP de Liège. A la demande de Georges Debunne, il était ensuite entré, en 1972, au secrétariat national du syndicat.

Le nom de Jean Gayetot est avant tout associé à la création des interrégionales, poursuit la FGTB en rappelant la création en 1978 des ailes interrégionales flamande, wallonne et bruxelloise.

Sans surprise, l'homme avait occupé le premier poste de Secrétaire général de l'interrégionale wallonne, mandat qu'il avait conservé jusqu'en 1987. Les deux années suivantes, il avait été simultanément secrétaire général de la FGTB et de président de l'interrégionale wallonne, mandat dans lequel Urbain Destrée lui avait succédé.

"Jean Gayetot fut Wallon et fédéraliste, mais aussi un homme de synthèse, un rassembleur entre les syndicats et la politique", conclut la FGTB qui salue "une figure historique du mouvement syndical et du mouvement wallon".