Belgique

Le parquet fédéral compte reprendre le volet trafic d'êtres humains dans l'enquête concernant la mort de Mawda au parquet de Mons. La décision a déjà été prise mais des actes de procédure doivent encore être posés pour fédéraliser ce volet du dossier, indique mardi le parquet fédéral, confirmant ainsi une information du quotidien le Standaard.

 Mawda, une petite fille kurde de deux ans, a été tuée par un tir policier lors d'une course-poursuite sur l'E42 dans la nuit du 16 au 17 mai dernier. La fillette se trouvait à bord d'une camionnette en compagnie de ses parents et d'autres migrants qui tentaient de rejoindre le Royaume-Uni. Les passeurs qui les transportaient n'ont pas encore pu être interpellés.

Le parquet de Mons restera en charge de l'enquête concernant le tir policier tandis que le parquet fédéral se penchera sur le volet du trafic d'êtres humains.