Décès de Monique de Bissy, résistante belge

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Née le 13 mars 1923 à Schaerbeek (Belgique, elle avait appartenu aux réseaux de la résistance belge "La Brigade Blanche", "Les Ailes Brisées" et "La Comète", spécialisés dans l'exfiltration des aviateurs alliés abattus au dessus de la Belgique.

Ces réseaux assuraient l'hébergement et le ravitaillement des pilotes, la fabrication de faux documents, leur convoyage vers les Pyrénées, via Paris et leur passage vers l'Espagne. Dénoncée et emprisonnée à Maastricht (Pays-Bas), Monique de Bissy avait été libérée au bout de quatre mois par l'armée américaine et s'était ensuite engagée dans l'armée française comme aide-soignante. Elle s'était ensuite installée à Montpellier.

Elle avait été nommée chevalier de la Légion d'honneur dans la promotion du 1er janvier 2009. Elle était également titulaire de la médaille de la Résistance belge, de la médaille commémorative de la guerre 1940-1945 avec "Lion de Belgique", de la King's Medal for courage (Royaume-Uni) et de la Médaille de la Liberté (États-Unis).

Publicité clickBoxBanner