Belgique

Le fondateur du Vlaams Blok, Karel Dillen, est décédé ce vendredi à l'âge de 81 ans. Il avait été à la tête du parti, rebaptisé aujourd'hui Vlaams Belang, pendant 17 ans, passant le témoin en juin 1996 à Frank Vanhecke.

Né à Anvers d'un père docker et d'une femme au foyer, il quitte vite les études pour travailler comme employé dans une compagnie de taxis et chez Renault à Deurne. Mais à la libération, il commence à fréquenter des mouvements nationalistes et collabore à des publications proches de ces mouvements.

Il milite aussi dans un groupuscule qui revendique les "Grands Pays-Bas" et organise les premiers meetings d'après-guerre revendiquant l'amnistie. Il a également dirigé un autre mouvement nationaliste, "Were Di", avant de se retrouver à la Volksunie, un parti qu'il quittera ensuite, estimant qu'il vire trop à gauche.

Après les péripéties ayant entouré le Pacte d'Egmont, il fonde le "Vlaamsnationale Partij" (Parti national flamand), précurseur du Vlaams Blok. Il a également siégé à la Chambre et au Sénat, avant d'aboutir au parlement européen, qu'il a quitté en 2003.