Belgique

Le sort des déchets nucléaires va encore faire parler de lui au cours de cette législature. A côté de la problématique du coût du démantèlement des centrales et de la gestion des déchets nucléaires (voir ci-contre), se pose la question de la disponibilité des provisions nucléaires payées par Electrabel à sa filiale Synatom, chargée d’assurer le financement de ces opérations.

En effet, ce n’est pas parce que des provisions nucléaires sont payées par Electrabel qu’elles seront disponibles au moment voulu. C’était en tout cas l’une des conclusions fortes d’un rapport de l’Ondraf publié en 2013.

(...)