Belgique

La trafic ferroviaire sur les lignes 94 et 96, reliant Bruxelles à Tournai et Bruxelles à Mons-Quévy, connaît d'importantes perturbations depuis lundi midi, annonce la porte-parole d'Infrabel, gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge. De nombreux conducteurs se seraient faits porter malades.

"C'est l'axe Schaerbeek-Mouscron qui sera le plus touché par les perturbations lundi après-midi", indique la porte-parole. De nombreux trains sont en effet supprimés sur cette ligne, tout comme sur la ligne Mouscron-Schaerbeek. Les lignes Bruxelles-Liège, Braine-le-Comte-Louvain, Louvain-Braine-le-Comte, Braine-le-Comte-Charleroi et Charleroi-Braine-le-Comte ne sont pas épargnées et connaissent également plusieurs suppressions de trains.

Les perturbations ont commencé dès lundi midi et s'annoncent jusque tard dans la soirée, au delà de 22 heures. "C'est entre 12h50 et 18h50 que la perturbation devrait être la plus importante", précise la porte-parole d'Infrabel. "De nombreux conducteurs se sont faits porter malades et nous avons dû supprimer leurs trains", explique-t-elle.

Lors du début de la grève de 24 heures prévue lundi à partir de 22H00, les trains ne s'arrêteront pas soudainement à 22H00 pile mais rouleront en principe jusque la gare suivante. Les voyageurs ne seront pas abandonnés "au milieu de nulle part", précise Luc Piens de la CSC-Transcom. Le personnel de train doit en effet veiller à ce que chaque voyageur soit déposé en toute sécurité dans une gare. Après 22h00, toutefois, aucun train ne devrait en principe plus quitter de gare. Les voyageurs peuvent obtenir des informations au numéro d'aide de la SNCB (02/ 528 28 28).